Accueil Mon BlogEn Australie Motocross en Australie : tout savoir avec Camille

Motocross en Australie : tout savoir avec Camille

par Mailoisinoz

Quand tu es en Australie, on te parle souvent de découvrir le pays en van ou en 4×4. Pour les plus patients, tu peux le faire aussi en bus ou à vélo. Mais tu peux aussi découvrir le bush australien en motocross ! C’est ce qu’à découvert Camille dans le Western Australia ! Elle nous parle de ses premiers pas en motocross en Australie et nous donne tous ses conseils pour se lancer. 

Petite présentation de Camille

Bonjour à tous, je m’appelle Camille, j’ai 27 ans, et je suis en Australie depuis 2 ans. J’ai fait mes deux premières années de Working Holiday Visa et je viens de postuler pour obtenir le Covid Visa. 

J’ai toujours fait du 2 roues en France ! Je faisais de la mobylette, du Dax et du scooter 3 roues. Je n’avais jamais fait de motocross en France, juste de la route. En plus, ça coûte cher et pour être honnête, je n’y avais jamais vraiment pensé. J’ai découvert ça ici. 

Comment as-tu commencé à faire du motocross en Australie ?

Quand je suis arrivée en Australie, je n’ai pas du tout pensé à m’acheter une moto, alors une motocross, encore moins ! Mais je voyais tous mes potes australiens qui avaient une moto à Pemberton, dans le sud du WA. C’est d’ailleurs très courant pour les Australiens d’avoir une moto. Toutes les villes, même les plus petites, ont des pistes de motocross. 

Au fur et à mesure, j’ai commencé à remarquer que les Australiens voyageaient avec leur motocross. Ils avaient un rack sur leurs 4×4 pour voyager, puis j’ai rencontré des backpackers qui avaient ça (certes, pas beaucoup) et je me suis dit « pourquoi pas moi ». J’ai une voiture, un 4×4 plus précisément, et des motos, il y en a à tous les prix. 

J’ai un pote qui m’a envoyé des annonces de moto à vendre à Exmouth et j’étais à Broome à ce moment-là. Quand je suis redescendue à Perth, j’en ai profité pour prendre rdv avec le gars. J’ai aussi commandé le rack pour mon 4×4 que je me suis fait livrer directement à Exmouth. 

J’ai opté pour une petite KTM 65 à 1800$. Comme j’avais reçu mon rack, je suis redescendue à Perth avec tout mon équipement, c’est vraiment facile à utiliser et hyper pratique. 

Quelles sont les règles pour faire du motocross en Australie ?

Pour avoir une motocross en Australie, il n’y a besoin d’aucune licence, ni aucun papier administratif. Clairement, tant que tu restes dans le bush, personne ne va venir t’embêter. La seule chose, c’est que tu n’as pas le droit d’aller sur la route comme ça.

Si tu veux vraiment aller sur route, il faut s’enregistrer administrativement. Il te faut aussi une moto qui est autorisée à aller sur route, parce que ce n’est pas le cas de toutes. Pour les motocross, généralement, ce n’est pas autorisé si tu n’as pas de phares et pas de clignotants. Donc si tu veux faire de la motocross et aller sur la route, il faut prendre une moto enduro, te faire register par le gouvernement et le département des transports et ainsi avoir une plaque d’immatriculation. 

Dans mon cas, c’est une vraie motocross donc je ne pouvais pas. 

Concernant le permis, c’est pareil, ce n’est pas nécessaire. En France, personnellement, j’ai le permis moto, mais ici, pas besoin. Tu peux vraiment t’amuser comme tu veux. 

faire de la motocross en Australie

Comment cela s’est passé au début ?

J’ai commencé par m’amuser sur du « off-road » à Perth. Puis je suis retournée à Broome pour un travail dans une ferme de perles. Là-bas, j’ai vraiment pu m’amuser, notamment sur la plage de Cable Beach. Beaucoup de personnes qui font du motocross se rendent sur cette plage. Très vite, j’ai accroché. Je me suis rendu compte que la moto était finalement trop petite pour moi ! 

C’est bien de commencer avec ce type de modèle, car il faut se faire son expérience. Il faut comprendre comment positionner son corps, comment faire sa balance, et. Après, c’est comme tout, il faut pratiquer et tout le monde est finalement habilité à faire de la motocross. 

Il faut faire attention au début et toujours porter des protections ! Il faut un casque, des protections pour les avant-bras, pour les tibias. Pour ma part, j’ai aussi un gilet de sécurité pour amortir et me protéger en cas de chute. Il ne faut pas oublier que le motocross est un sport dangereux. 

Une fois que j’étais très à l’aise, j’ai voulu upgrader et j’ai acheté une moto KTM 85CC SX de 2018. C’est une moto hyper récente et qui a fait du racing à Broome.

motocross broome

Est-ce que tu as eu des problèmes techniques ?

Ma première motocross était restée au garage pendant un moment au domicile du vendeur. J’ai donc commencé par faire un checkup complet à Perth par un spécialiste des motos et il l’a remis comme neuve.

Sur ma motocross actuelle, j’ai juste dû changer le frein arrière, les disques et la bougie. J’ai tout fait moi-même. En effet, je suis à Kununurra et il n’y a pas de garage pour les motocross. Alors j’ai dû améliorer ma technique et mes compétences en mécanique. Quand t’es toute seule, tu n’as pas le choix et tu dois te débrouiller ! 

Niveau entretien, il faut bien s’occuper de sa moto. Surtout après une session, tu as beaucoup de poussière et il faut qu’elle reste bien clean. Honnêtement, c’est vraiment easy. 

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui hésitent ?

Je pense qu’il faut une motocross pas trop imposante. Pour ma part, la mienne reste une petite cylindrée et je peux voyager avec. Je me sens en sécurité et je peux aller malgré tout jusqu’à 120km/h. 

Avec cette moto-là, j’ai commencé à m’amuser en allant sur les pistes de motocross et franchement, je m’éclate. Par contre, les pistes, ça reste quand même dangereux, même plus dangereux que dans le bush. Quand t’es dans le bush, tu fais attention, car tu ne connais pas. Quand tu es sur les pistes de motocross, t’accélères, tu prends des sauts, et c’est là que tu peux te faire mal. Perso, je continue à rider dans le bush pour découvrir les environs. 

Ma motocross m’a aussi servi pour trouver du boulot ! Là, je suis dans une cattle station et ça m’a complètement servi ! Pour ce boulot, ils avaient besoin de quelqu’un savait faire de la motocross et du coup, j’ai eu le job rapidement.

Qu’est-ce que tu aimes dans la motocross en Australie ?

J’adore partir avec ma moto accrochée à ma voiture, prendre la route et découvrir des endroits inaccessibles en voiture. Je prends mon drone avec moi et un talkie, par mesure de sécurité si j’ai un problème, et je pars découvrir le bush. Ainsi, je connais tous les environs de Broome, tous les recoins. Je me suis retrouvée dans des spots incroyables, avec des vues de ouf. J’en parle avec des backpackers pour les convaincre et dans les environs de Broome, y’en a plusieurs qui ont craqué. On a même créé un groupe pour faire des sorties ensemble. 

Je recommande à tout le monde d’acheter une motocross en Australie. Si tu as une voiture, ou un 4×4, tu prends un rack et à toi l’aventure ! Mon casque, je l’ai payé 30$ d’occasion. Le plus important, c’est que je sois protégé, donc je m’en moque un peu du style. Et puis après quelques petits boulots en Australie, tu pourras t’acheter une motocross et vraiment kiffer ! 

L’Australie c’est tellement l’aventure, ya tellement de nature, surtout dans le WA. En vrai, si tu ne fais pas de la moto en Australie, je ne sais pas où tu pourrais en faire. 

Télécharge mon appli gratuitement en cliquant sur l’image

Merci à Camille pour son témoignage sur la motocross en Australie ! Peut-être que cela t’a donné envie de passer le cap ! Si toi aussi tu as une histoire à raconter avec l’Australie, envoie-moi un message pour qu’on en discute ! Je serai ravie de partager ton aventure sur mon site 🙂 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire